Cuisine du Maghreb : l’éveil des sens

Mohamed Chouaref est passionné par la cuisine en général et par celle du Maghreb en particulier. Il pose ici son regard sur une cuisine généreuse où chaque plat est une invitation au voyage…

Par essence, la cuisine est un voyage des papilles et par extension des sens. Elle invite le Toucher par la texture, l’Ouïe par le son de la cuisson, la Vue par la beauté des couleurs, l’Odorat et le Goût, nul besoin de le préciser. La cuisine du Maghreb n’échappe pas à cette règle. Il est d’ailleurs amusant de voir ô combien la cuisine du Moyen-Orient fait partie intégrante de la culture de cette région et qu’elle correspond aux us et coutumes ainsi qu’aux mentalités.

La cuisine maghrébine : un voyage des sens

recette-tajine-oeuf-boulettes-viandes-kefta
La cuisine marocaine – un mélange subtile entre sucré et salé -, est bien différente de son homologue tunisienne – particulièrement épicée -, elle-même bien différente de sa voisine, la cuisine algérienne – riche en légumes et très diversifiée -, et ce, malgré de nombreuses convergences.
S’ajoute à cela les différences culinaires locales. On l’aura compris, la richesse de ces cuisines n’a pas de frontières, d’autant plus que la cuisine s’interprète et se ré-interpréte à volonté ! La cuisine orientale dans son ensemble puise ses origines dans la diversité des cultures qui ont tour à tour cohabitées et se sont succédées : communautés berbères, arabes, juives, andalouses, espagnols, italiennes…

Les condiments et les épices : piliers de la cuisine orientale

recette-couscous-tunisien-mesfouf
Lorsque l’on aborde le sujet des épices, une image se dessine aisément dans nos esprits : celle des petites montagnes de poudres colorées qui jonchent les étals des marchands dans les ruelles étroites des souks. Une large palette de couleurs et de parfums qui  émoustillent les papilles et l’imagination des promeneurs ! L’épice est fondamentale, elle est au cuisinier ce que la peinture est au peintre car sans elle, il ne peut composer ! Safran, coriandre, gingembre, thym ou anis, sont très utilisés dans la cuisine marocaine et algérienne.
En Tunisie, la cuisine fait également appelle à un nombre important d’épices comme l’harissa, le cumin, la menthe ou encore le laurier… la liste est loin d’être exhaustive !

Vous l’aurez compris, le Maghreb recèle de 1001 secrets culinaires où les saveurs se conjuguent avec délicatesse pour le plus grand bonheur des papilles. Mais au-delà de l’aspect gastronomique, la cuisine nous rassemble autour de cultures parfois méconnues, elle nous amène à apprécier un sens singulier du partage et de la générosité.

Mohamed Chouaref

Pour moi, la cuisine se partage. Autour d’une table lors d’un repas, dans la cuisine lors de son élaboration et sur le web sur cuisinedumaghreb.fr. Découvrir et rédécouvrir les recettes qui ont fait mon enfance, les partager, leur apporter une histoire, une signification, voilà l’objectif de mon blog !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *